du Mas des Crozes

du Mas des Crozes

Berger Belge

On ne devient pas éleveur sans le vouloir...

On ne devient pas éleveur sans le vouloir...



 

Ma passion pour les chiens ,date et fait partie intégrante de mon enfance.

A présent, à l'âge adulte, je peux mieux déterminer le pourquoi.



 



J'espère, grâce à ces quelques lignes, que cela va vous permettre de mieux me comprendre et me connaître.

Au cours de l'année 1986 « à l'âge de 7 ans, un déclic ». Mon grand père, dont j'entendais beaucoup parler, mais que je ne voyais pas souvent, arrive un  beau jour avec un superbe berger allemand âgé de 4 ans, qu'un ami lui avait offert, faute de pouvoir le prendre à l'étranger. Il l'avait adopté !

Moi enfant, adorant les animaux, j'ai été émerveillé.




Les absences fréquentes de mon grand-père me pesaient, mais la joie de lui garder et de m'occuper de son chien, allégeait ma peine.

Je ressentis un gros coup de coeur pour cet amour de chien « OKER ». Berger allemand mâle, noir et feu très clair ; obéissant, éduqué, dressé avec son premier maître, protecteur et courageux, d'un équilibre et d'une stabilité hors du commun.

Ce chien très patient, jamais un signe d'agacement, exécutait avec plaisir et dévouement tous les ordres que je lui donnais , « balades avec laisse et sans laisse, rapport d'objets, rappel ».

Les week-ends ou les semaines, où je m'en occupais étaient pour moi des moments intenses.

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, la séparation arrive ; l'angoisse du départ et l'impatience de le revoir se bousculent dans ma tête.

Et voila souvent comment la vie et l'avenir professionnel d'un enfant se trace.

Cette page d'écriture sur une période de mon enfance, me permet aujourd'hui de comprendre ma passion et l'amour que je porte au plus fidele ami de l homme. 



A tout ceux qui ont pris le temps de me lire , je les en remercie et leur souhaite beaucoup de bonheur auprès de leur compagnon.